Macédoine : à Ohrid, le tourisme agace autant qu’il dynamise

| |

Turbofolk, pop et musique classique, il y en a pour tous les goûts à Ohrid. Les décibels sont au rendez-vous, les insomnies aussi, au grand dam des habitants de la ville et de certains vacanciers. Les touristes ont afflué en nombre cette été au bord du lac, profitant des vols et séjours subventionnés par l’État. La saison touristique touche à sa fin, voilà l’heure du bilan.

Par Milčo Jovanoski, " title="© Wikipedia" /> Une chose est sûre : il y a de la place pour tout le monde à Ohrid. En haute saison, il y a beaucoup de monde, mais il y reste toujours quelques chambres pour les curieux. Reste à savoir ce que veulent les touristes ! La stratégie de développement touristique à Ohrid est encore frémissante, le gouvernement et les professionnels ont du mal à se décider sur l’offre à proposer : tourisme haut de gamme ou tourisme de masse ? Qualité et bénéfices ou quantité ? Ohrid est prêt pour un tourisme haut de gamme. Il n’y a pas encore d’hôtels à renommée internationale (on les attend depuis longtemps), mais les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous