Croatie : le roman qui sème la panique à Vukovar

| |

D’anciens criminels de guerre qui tiennent toujours le haut du pavé, des politiciens corrompus mais « patriotes »... Le dernier roman d’Ivana Bodrožić, un thriller qui se déroule dans une ville de Slavonie orientale qui ressemble beaucoup à Vukovar, tape là où ça fait mal.

Par Martina Pauček Šljivak Le roman Rupa (Le trou) de l’écrivaine croate Ivana Bodrožić, déjà récompensée par de nombreux prix pour ses précédents ouvrages, notamment Hôtel Z, suscitait déjà un grand intérêt auprès des lecteurs croates avant même sa parution. Le livre est présenté comme un thriller politique intelligent et sombre, dans lequel l’auteure se lance dans la déconstruction de la société croate en transition, gangrénée par la corruption et la criminalité. Le récit se déroule pendant l’installation des panneaux de signalisation en alphabet cyrillique dans une ville de Slavonie, où règnent encore sans partage ceux qui ont pris part aux crimes de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous