Les Sokols yougoslaves, une tradition oubliée

| |

Ils entendaient incarner l’idée yougoslave et former une jeunesse saine et sportive. Les Sokols, les « faucons yougoslaves », furent un puissant mouvement de jeunesse durant la Yougoslavie royale de l’entre-deux-guerres, repris ensuite à l’époque socialiste. Une exposition au musée d’histoire de la Yougoslavie revient sur cette histoire oubliée.

Par Sonja ćirić Le premier slet du SKJ a lieu en juin 1930 à Belgrade. C’était une glorification de l’identité yougoslave, de la force des Sokols et de l’État. On a spécialement construit pour l’occasion le stade de Palilula, derrière la Faculté des sciences techniques : « en plein cœur de la ville, il y a dix minutes de marche entre Terazije et le stade, quand vous prenez la toute nouvelle rue du roi Alexandre ». C’est le roi lui-même qui a choisi l’emplacement de ce stade monumental de 12 560 m². Pour le construire, on utilisa plus de 51 000 m³ de bois, ce qui en faisait à cette époque la plus grande construction en bois d’Europe centrale. (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous