Mladina

Les 100 jours du gouvernement slovène : entre populisme et incompétence

| |

Quelles sont les vraies priorités du nouveau gouvernement de Janez Jansa (droite) ? Introduire l’euro ou relancer la démographie ? En attendant, les premières mesures ont un goût de déjà vu : le ministre de la Culture va couper les subventions au groupe de rock Laibach, qui avait été interdit par le pouvoir communiste à la fin des années 1980...

Par Ali H. Zerdin Chantons un éloge au gouvernement. Durant ses premiers cent jours aux affaies, la nouvelle équipe a entamé de nombreuses démarches profitables. Elle a prévu d’éliminer la convoitise des directeurs des institutions, financés par les fonds publics, et de limiter leurs salaires excessifs. Le fait que les directeurs des institutions gagnent plus que le Président de la République, celui du Parlement, de la Cour constitutionnelle ou que le Premier ministre représente une anomalie et un héritage bizarre du LDS. Encore une preuve de magnanimité : le gouvernement s’est décidé pour une abolition générale, une mesure de clémence pour (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous