L’engagement œcuménique du pape François dans les Balkans

| |

Héraut du dialogue entre religions et nations, François appelle à la compassion pour les réfugiés, critique le capitalisme néolibéral, et fait preuve de tolérance envers la communauté lgbt. Réussira-t-il à réconcilier catholiques et orthodoxes ? Entre Rome et Moscou, son chemin passe par les Balkans.

Propos recueillis par Omer Karabeg Ivica Maštruko (Zadar) et Srđan Barišić (Belgrade) sont sociologues des religions. Omer Karabeg (O.K.) : Le pape François a-t-il fait de la réconciliation entre les Églises catholique et orthodoxe l’objectif principal de son pontificat ? Ivica Maštruko (I.M.) : Sans doute pas son objectif principal. Le pape François fait assurément partie des papes qui promeuvent la tolérance religieuse et ethnique, le dialogue et l’œcuménisme. Mais ce dialogue prend diverses formes : un dialogue au sein de l’Église catholique, de la chrétienté, entre l’orthodoxie, le protestantisme et le catholicisme, et un dialogue (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous