Serbie : Trente ans plus tard, que reste-t-il du nationaliste « mémorandum de la SANU » ?

| |

Le « mémorandum de la SANU » a 30 ans. Ce document est resté célèbre pour avoir remis au goût du jour le mythe de la Grande Serbie et pavé la voie à l’ascension de Slobodan Milošević. Le professeur Miroslav Mirko Simić fut l’un des rares intellectuels de l’institution à s’opposer à cette vision de l’histoire. Rencontre.

Par Branka Mihajlović Il y a trente ans, l’Académie serbe des sciences et des Arts (SANU) publiait son célèbre mémorandum. Ce document, une ébauche qui devait rester confidentielle, a été rendu public par le quotidien du soir de Belgrade Večernje novosti, qui en a publié des extraits dans son édition du 24-25 septembre 1986. Les 16 académiciens de la SANU s’y livrent à une analyse critique de la société yougoslave post-Tito, plongée dans la crise, et réhabilitent les poncifs du nationalisme serbe. Le peuple serbe y est ainsi présenté comme le grand perdant de l’unification socialiste yougoslave. Pour de nombreux historiens, ce texte a marqué (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous