Depuis le lac de Koman, voyage au cœur de l’Albanie sauvage

| |

Au nord de l’Albanie, sur les rives du Drin, il existe encore des villages qu’aucune route carrossable ne relie à la civilisation. Pour accéder aux habitants qui vivent dans ces montagnes, la seule solution est de prendre un bac qui part de Fierzë. Voyage au coeur de l’Albanie sauvage.

Texte et photos Marco Carlone Koman, c’est un petit village des montagnes du nord de l’Albanie, situé au bord du Drin, le plus long cours d’eau du pays. En 1978, un barrage de 130 m a été construit non loin de là pour faire tourner la toute nouvelle centrale hydroélectrique : la puissance des eaux était l’une des ressources les plus importantes de l’Albanie d’Enver Hoxha. Le pays n’ayant ni charbon, ni pétrole, ni gaz naturel, l’énergie hydroélectrique était la seule solution pour ne pas importer d’énergie de l’étranger. Conséquence de la construction du barrage, la vallée du Drin a été submergée et plusieurs villages de la région ont été engloutis (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous