Koha Ditore

Le Kosovo contre le plan des Nations unies : « yes, we can » ?

| |

Alors que le Conseil de sécurité examine ce mercredi le plan permettant le déploiement de la mission Eulex, l’analyste Besnik Pula est sans illusions : malgré leurs rodomontades, les dirigeants de Pristina finiront par accepter ce que leur dicteront les Occidentaux. La mobilisation populaire contre ce plan pourrait néanmoins remettre en cause le fonctionnement stérile, clientéliste et corrompu de la classe politique au Kosovo. L’heure de véritables changements va-t-elle enfin venir ? L’espoir, en tout cas, n’est pas interdit...

Par Besnik Pula Le plan en six points de Ban Ki-moon apparaît moins important de par son contenu que par le fait qu’il touche certains centres névralgiques de la structure politique du Kosovo de l’après-proclamation d’indépendance. La Révolution française a débuté parce que le pain manquait. Les six points de Ban Ki-moon vont-ils condenser de la même manière que le pain de Paris les nombreuses insatisfactions accumulées pendant de nombreuses années ? C’est ce qui reste à voir, et ce sera le plus intéressant dans toute cette agitation autour des six points. Tout d’abord, le plan : il est clair que la réalité de la partition territoriale du (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous