Brexit : un coup dur pour les Balkans et le processus d’élargissement

| |

Après le « non » britannique, le processus d’élargissement européen est-il encore à l’ordre du jour ? L’Union européenne va avoir d’autres priorités que les Balkans, tandis que la force d’attraction de la Russie sera plus vive que jamais et que les différents courants nationalistes risquent de prospérer. Réactions et analyses.

Miro Kovač, ministre des Affaires étrangères et européennes du gouvernement croate démissionnaire, a annoncé que la Croatie allait, en sa qualité d’État membre, faire en sorte que la sortie des Britanniques ralentisse le moins possible le processus d’adhésion des pays voisins. Dejan Jović, professeur à la Faculté de sciences politiques de Zagreb, estime néanmoins que le Brexit aura toute une série de conséquences négatives. « Selon moi, c’est également une mauvaise nouvelle pour les pays des Balkans occidentaux, car l’UE va se concentrer sur la régularisation de ses relations avec le Royaume-Uni, et tout le reste sera mis entre parenthèses. Pour les quelques (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous