BIRN

La musique, l’art et le cinéma pour réconcilier les peuples d’ex-Yougoslavie

| |

Malgré les conflits, malgré les traumatismes et les fractures, les peuples d’ex-Yougoslavie sont liés par une culture et une langue commune. La musique, le cinéma et l’art voyagent et se diffusent, en dépit des blocages et des peurs. Enquête de Zagreb à Belgrade, de Sarajevo à Skopje, chez ces artistes qui oeuvrent à la reconstruction d’un espace culturel commun.

Par Davor Konjikušić « Ami un jour, ami toujours ! Je me suis fait des amis avant tout grâce à la musique ! », lance Kebra, aussi connu sous le nom de Branislav Babić, chanteur du groupe rock serbe Obojeni Program (« Programme coloré »). « La nationalité n’a aucune importance quand il s’agit de musique. » L’ironie est que cette musique folk serbe, ses hits populaires et ses rythmes orientaux, sont devenus en vogue sous Slobodan Milošević dans les années 90, alors que sa diva la plus célèbre est Svetlana « Ceca » Raznatović, veuve du paramilitaire Željko « Arkan » Raznatović, de triste mémoire. En dépit de ce pedigree et sans réel support (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous