IWPR

La mort de Milošević, une tragédie pour les victimes, une catastrophe pour le TPI

| |

Slobodan Milošević est mort le 11 mars 2006, dans sa cellule de la prison de Scheveningen, mettant un terme au procès entamé depuis quatre ans. Après de nombreux retards dus à la mauvaise santé de l’accusé et des débats sans fin pour savoir si l’accusé avait le droit d’assurer lui-même sa défense, le procès semblait pourtant s’approcher de sa phase finale...

Par Michael Farquhar et Janet Anderson Le procès avait été ajourné cette dernière semaine, afin que Milosevic puisse préparer l’examen d’un témoin cité pour sa défense, Momir Bulatovic. Pour l’accusation, Momir Bulatovic, ancien Président du Monténégro, a été un acolyte de Milosevic dans les crimes perpétrés au cours des années 1990. Son témoignage était salué comme un témoignage important pour la défense. Avec sa mort, la question de la culpabilité de Milosevic pour les crimes les plus atroces commis depuis la dernière guerre mondiale reste sans réponse. « C’est la fin du procès. Il est clos », a déclaré Avril Mac Donald, un expert international. « Il (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous