La Marche de l’Igman, mémoire de la lutte antifasciste en Bosnie-Herzégovine

| |

Chaque année, une marche sur le mont Igman commémore la victoire héroïque remportée le 28 janvier 1942 par les partisans de la Première brigade prolétarienne contre les forces nazies et oustachies. Cette année, ils étaient plus de 15 000, jeunes et vieux, venus de toutes les républiques post-yougoslaves. Un record depuis 1990.

Par Irvin Mujčić Samedi 30 janvier, plus de 15 000 personnes venues de toute l’ancienne Yougoslavie ont participé à la Marche sur le mont Igman, qui commémore la geste héroïque de la Première Brigate prolétarienne, dirigée par Koča Popović qui remporta, le 28 janvier 1942, l’une des plus grandes victoires de la lutte pour la libération de la Bosnie-Herzégovine du nazisme. En janvier 1942, plusieurs groupes de partisans bosniaques se trouvaient bloqués par une puissante offensive lancée contre les zones libérées par les nazis et les oustachis, les fascistes croates, qui contrôlaient les communications et les points stratégiques. Encerclés par plus (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous