Bosnie-Herzégovine : qui profitera du « pactole » de la dette russe ?

| |

Depuis l’éclatement de la Yougoslavie et la chute de l’URSS, Moscou doit toujours 125 millions de dollars à la Bosnie-Herzégovine. Une manne qui attise toutes les convoitises : les dirigeants de la Republika Srpska, proches de Vladimir Poutine, espèrent qu’elle sera versée séparément à chacune des deux entités du pays, au détriment de l’État central...

Par Gojko Veselinović À la fin des années 1980, l’Union soviétique avait accumulé une dette de plusieurs centaines de millions de dollars envers la Yougoslavie, en raison d’une balance commerciale déficitaire. Cette dette a été progressivement remboursée aux différents États issus de l’éclatement de la Fédération, mais Moscou doit toujours 125 millions de dollars à la Bosnie-Herzégovine. Un pactole qui provoque aujourd’hui des dissensions en Republika Srpska (RS), entre le gouvernement de Banja Luka et les représentants de la RS au sein des institutions fédérales. L’entité devrait récupérer un tiers de ces 125 millions de dollars. L’exécutif de la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous