Osservatorio Balcani e Caucaso

La Bulgarie, en « première ligne de front » pour l’accueil des réfugiés syriens

| |

Chaque jour, venant de Turquie, des dizaines de réfugiés syriens fuyant la guerre franchissent les frontières de la Bulgarie. Sofia assure que ses capacités d’accueil sont déjà saturées, et attend plus de solidarité européenne. 500 réfugiés ont été installés dans le « centre de transit » de Pastrogor, près des frontières de la Grèce et de la Turquie. Témoignages et reportage sur les terribles conditions de vie dans cet « angle mort » de l’Union européenne.

Par Francesco Martino « Yasser, comme Yasser Arafat ? – Yasser, comme quelqu’un qui cherche un peu de paix sur cette terre ». Des pas résonnent sur la place centrale de Svilengrad, immense et vide, à quelques kilomètres des frontières avec la Turquie et la Grèce, noyée dans l’intense lumière d’une après-midi encore chaude de septembre. Retrouvez notre dossier : Les Balkans et la guerre en Syrie « La première fois que je suis venu en Bulgarie, en 2008, nous avions participé à un festival folklorique à Pernik. C’était beau. Je m’étais dit alors que j’aimerais bien vivre dans ce pays. Je ne me doutais pas que j’allais y revenir pour fuir un (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous