La Bosnie-Herzégovine, nouvelle priorité de Zagreb ?

| |

Vu de Zagreb, la Bosnie-Herzégovine représente toujours un enjeu brûlant de politique intérieure, et le nouvel exécutif croate a décidé de refaire une priorité des relations avec son voisin, au risque de renouer avec les pires pratiques d’influence et de clientélisme. Obsession pour les Croates de Bosnie-Herzégovine et hostilité envers la Serbie sont au coeur de l’ADN du HDZ. Analyse.

Par Siniša Bogdanić « Jusqu’à présent, la Présidente Grabar-Kitarović avait évité de trop s’impliquer dans la région. L’Union démocratique croate (HDZ, au pouvoir) replace les questions balkaniques au cœur des enjeux de la politique étrangère de Zagreb », estime Dejan Jović, professeur à la Faculté des sciences politiques de la capitale croate. Ce dernier souligne cependant que ne prendre en considération que la seule Bosnie-Herzégovine, sans la replacer dans un ensemble régional, serait un pari risqué. « En Croatie, les gens seraient mécontents si la Slovénie ou la Hongrie annonçaient que nous sommes une priorité pour ces deux pays, du fait de la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous