Culture : l’académie Marubi ou la renaissance du cinéma albanais

| |

Lancée en 2004, menacée de fermeture en 2009, l’académie Marubi est devenue au fil des ans une école de cinéma réputée dans les Balkans et l’un des pôles culturels de Tirana. Les étudiants qu’elle forme travaillent sur tout le continent européen.

Par Louis Seiller En 2002, lorsqu’il tourne son film Magic Eye, le réalisateur Kujtim Çashku est obligé de faire appel à des techniciens étrangers. C’est à ce moment-là qu’il prend conscience de l’état dans lequel se trouve l’industrie cinématographique albanaise. « Les plus jeunes de l’équipe n’avaient pas moins de 40 ans. Il était urgent de former de nouvelles générations aux métiers du cinéma. » Après la chute du régime communiste en 1991, les emblématiques studios d’État Kinostudio sont en pleine déliquescence et très peu de techniciens ont été formés au cours des années 1990. Grâce à l’expertise de la Femis et à l’aide du gouvernement allemand, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous