Le Courrier des Balkans

Kosovo : « un pays à la dérive, contrôlé par des élites prédatrices »

| |

Émeutes dans les rues de Pristina, exode massif vers l’Union européenne : la « normalisation » attendra. Le Kosovo est toujours le théâtre d’une double faillite, celle de la communauté internationale, et celles des élites politiques locales, corrompues et prédatrices. Décryptage avec le sociologue Dukagjin Gorani.

Propos recueillis par Belgzim Kamberi Ancien conseiller politique d’Hashim Thaçi, Dukagjin Gorani est sociologue et journaliste. Le Courrier des Balkans (CdB) : Comment comprendre le nouvel exode des Albanais du Kosovo ? Dukagjin Gorani (D.G.) : Ceux qui quittent le Kosovo sont les sans–emploi, les chômeurs, les diplômés qui ne trouvent pas de travail. Cela fait des années que des centaines de personnes se bousculent pour le moindre misérable poste, qui s’obtient le plus souvent par relation, cousinage, loyauté politique ou régionale. Ce système a submergé totalement l’idée de mobilité sociale, qui suppose pour chaque individu la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous