Kosovo-Turquie : Hashim Thaçi est allé baiser la main du sultan Erdoğan

| |

Hashim Thaçi a trouvé son maître : Recep Tayyip Erdoğan. Se démarquant des Européens et des États-Unis, le Président du Kosovo est venu faire son hommage au « nouveau sultan ». Il serait temps que l’opinion publique kosovare se réveille : le modèle dictatorial turc n’est pas compatible avec les valeurs européennes. L’éditorial d’Enver Robelli.

Par Enver Robelli Après sa visite à Malte et ses promenades dans les cimetières serbes du Kosovo, Hashim Thaçi s’est rendu à Ankara. Le président du Kosovo a terminé l’année 2016 en visitant la Turquie, six mois après la tentative de coup d’État militaire de la mi-juillet. Le putsch manqué a été condamné par tous les pays occidentaux comme par ceux des Balkans, dont le Kosovo et l’Albanie. Indépendamment des réserves que le monde occidental nourrit envers le Président turc Recep Tayyip Erdoğan, lui et son gouvernement ont été démocratiquement élus. La solidarité avec la Turquie à toutefois ses limites, ce qu’ont prouvé les pays de l’Union (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous