Dérive absolutiste au Kosovo : Hashim Thaçi a trouvé son modèle, Milo Đukanović

|

Le mois prochain, Hashim Thaçi tentera de se faire élire Président du Kosovo. Il suit un modèle bien connu, celui de Milo Đukanović, qui domine sans partage le Monténégro depuis plus d’un quart de siècle, en alternant les fonctions de Président et de Premier ministre. Les deux régimes fonctionnent sur les mêmes bases : corruption, trafics et népotisme. L’analyse d’Enver Robelli.

Par Enver Robelli Hashim Thaçi a un nouveau rêve. Il veut devenir président de la République, et il y a fort à craindre que la majorité des députés du Parlement du Kosovo n’aient pas la maturité politique suffisante pour bloquer ses ambitions. Beaucoup d’entre eux sont d’ailleurs totalement liés aux structures corrompues, et rien ne les choque quand des personnalités discutables, pour être gentil, accèdent aux plus hautes fonctions. Quand il aura achevé son mandat présidentiel, en 2020, Hashim Thaçi aura sûrement un autre rêve : celui de revenir au poste de Premier ministre pour les quatre années suivantes. Ainsi, en 2024, Hashim Thaçi pourra (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous