Kosovo : comment sauver les villes du chaos urbanistique ?

| |

Depuis la fin de la guerre, en 1999, le Kosovo est pris d’une intenable fièvre de construction. Le béton et les chantiers ont dévoré la périphérie des villes et mité l’espace agricole, sans respecter le moindre plan d’urbanisme. Pour sauver ce qui peut encore l’être, des architectes du Kosovo demandent aujourd’hui le lancement d’un plan pour l’aménagement du territoire.

Par Luljeta Krasniqi-Veseli Depuis 17 ans, tous les immeubles qui se sont construits au Kosovo, toutes les maisons, tous les centres commerciaux et mêmes tous les bâtiments officiels et administratifs sont bâtis sans plan d’urbanisme. Et les villes du pays sombrent dans le chaos. « La planification urbaine est inexistante au Kosovo, la dérégulation généralisée a saccagé nos agglomérations et l’avenir de notre pays », confirme Valdet Osmani, de l’Association des architectes du Kosovo. « Les pouvoirs publics n’ont jamais tenté de mettre en place un quelconque aménagement du territoire ». D’après la loi, un immeuble d’habitation doit par (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous