Koha Ditore

Kosovo : les aveux d’un tueur du PDK secouent Pristina

| |

Nazim Bllaca, ancien membre de l’UCK et du SHIK, les services de renseignements du Parti démocratique du Kosovo (PDK), la formation du Premier ministre Hashim Thaçi, a reconnu son implication dans l’assassinat de 17 rivaux politiques du PDK, principalement des militants de la LDK. Il a été arrêté lundi par la police européenne Eulex. Hashim Thaçi dément les accusations lancées contre son parti, mais promet que la justice sera impartiale.

Par Arben Atashi, Fisnik Minci et Vehbi Kajtazi Nazim Bllaca s’adressant dimanche aux médias La police de la mission européenne Eulex a arrêté Nazim Bllaca dans la soirée du lundi 31 novembre. Celui-ci avait reconnu publiquement avoir participé à 17 assassinats et tentatives d’assassinats, donnant les noms de responsables officiels de l’État, du parti et de la police impliqués dans ces crimes. Cet homme de 37 ans, originaire d’un village proche de Lipjan/Ljipljan prétend être un ancien agent du Service d’intelligence du Kosovo (SHIK). Il avait été entendu lundi par le bureau du Procureur Spécial. Après une longue déclaration, et a (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous