Satire politique et caricature au Kosovo : qui est Charlie ?

| |

Les anciens commandants de l’UÇK s’entretuent pour mieux piller, le Premier ministre Isa Mustafa et le tout nouveau Président Hashim Thaçi sont des « Unglorious Bastards ». Quant à l’ancienne chef de l’Etat, Atifete Jahjaga, la super-flic pose avec casquette et sous-vêtements... Graffitis et sketches politiques frappent fort. Est-ce le signe d’une société qui se libère ? Comme toujours et partout, l’humour politique fait débat.

La présidente Atifete Jahjaga en sous-vêtements, affublée d’une casquette de policière... Cette image a été vivement dénoncée par les féministes du Kosovo, qui ont tagué sur les murs « #Avec la présidente » et « Contre le sexisme »... Dans le même temps, à Peja, un graffeur inconnu a réuni dans un graffiti en noir et blanc le Premier ministre Isa Mustafa, le vice-premier ministre Hashim Thaçi et le président de l’Assemblée Kadri Veseli — avec la mention « Inglorious Bastards ». Cependant, jamais le Kosovo n’avait été aussi secoué que par le sketch des Stupca sur la télévision publique KTV, diffusé le 1er janvier. Le débat est arrivé jusqu’au Parlement.... Quand (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous