Le Courrier du Kosovo

Kosovo : fin de partie pour la Minuk et la résolution 1244 ?

| |

Malgré la proclamation d’indépendance, la Minuk est toujours présente au Kosovo, mais avec un mandat et des effectifs bien réduits. Son chef, l’Italien Lamberto Zannier, insiste sur sa fonction de « médiation ». La Minuk poursuivra sa mission tant que la résolution 1244 du Conseil de sécurité sera en vigueur, mais les autorités de Pristina voudraient justement faire annuler au plus vite cette résolution.

Par Serbeze Haxhiaj Sur le bureau de l’italien Lamberto Zannier, le chef de la Mission des Nations Unies au Kosovo (MINUK), il n’y a pas beaucoup de dossiers ouverts en cette fin d’été. Les seules choses importantes qu’il semble devoir gérer pour septembre sont les équipes d’observateurs. Celles-ci préparent un rapport sur la situation de ces trois derniers mois au Kosovo, qui servira au prochain rapport du Conseil de Sécurité des Nations unies. Peut-être y aura-t-il plus d’engagements en cas de nouvelles négociations entre la Serbie et le Kosovo. Surtout sur les fameux « six points » de l’Onu.... La Minuk, une mission marginalisée ? Celle (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous