Kosovo : Entretien avec le père Sava, « témoin de son temps »

| |

Pendant les plus grandes répressions envers les Albanais, donc au moment
des
bombardements,il y a eu chez les Serbes un dérèglement de tous les
mécanismes
de sauvegarde de la dignité humaine. Aujourd’hui, nous voyons aussi
parmi les
Albanais très peu de gens prêts a se faire entendre.

Par Zoran B. Nikolic Le père Sava Janjic, moine du Monastère Decani de Metohija, est connu parmi les journalistes étrangers sous le surnom de « cybermonk », moine cybernétique. Le site internet du Monastère Decani a été pendant toute la durée de la crise du Kosovo une source d’informations que l’on ne pouvait trouver ni dans les sources d’Etat ni dans les sources albanaises. « Vreme » : Avez-vous au début de 1998 pressenti ce qui se préparait ? Père Sava : Cette révolte s’embrasait lentement. Déjà en 1996 à Decani des hommes masqués ont fait irruption dans le café « Cakor » et tué plusieurs hommes et une femme. On savait qu’une grande (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous