Histoire et Islam en Roumanie : Kemal Karpat, la tolérance de Babadag à Washington

| |

Après 73 ans d’absence, l’historien roumain d’origine tatare Kemal Karpat a fini par rentrer en Roumanie. Célèbre pour ses travaux sur la Turquie, cet ancien conseiller politique en Amérique du Nord se fait aujourd’hui l’apôtre de la tolérance religieuse et prédit la fin prochaine des extrémismes religieux.

Par Nicolas Trifon Historien réputé pour ses travaux sur la Turquie moderne et ancien conseiller de plusieurs présidents nord-américains, Kemal Karpat, 92 ans, est revenu dans son pays natal après 73 ans d’absence. Comme bien d’autres Roumains qui ont acquis une certaine notoriété à l’étranger, ce Tatar né près de Babadag, dans la Dobroudja, a eu droit à des articles flatteurs et des entretiens dans les médias à son retour. Sensible à l’appel de tolérance du pape François, il s’est emparé de cette tribune pour lancer des appels contre les extrémismes et se faire pédagogue, en évoquant l’islam en Roumanie, les rapports avec la Turquie et (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous