Le Courrier de la Serbie

Intégration européenne : l’administration serbe, bonne élève de Bruxelles ?

|

La Serbie veut avancer à grand pas sur la route de l’intégration européenne, et son administration, réformée, arrive même à devancer les exigences de Bruxelles. Vladimir Ateljević, du ministère serbe de l’Intégration européenne, dresse un bilan en forme d’autosatisfecit de l’état d’avancement du pays. Selon lui, les progrès ont été continus, quelle que soit l’orientation politique du gouvernement. Au-delà des querelles idéologiques, c’est la modernisation de la société serbe qui est en jeu.

Propos recueillis par Julien Colleu Le Courrier de la Serbie (CdS) : Où en est la Serbie, aujourd’hui, sur son chemin vers l’intégration européenne ? Vladimir Ateljević (V.A.) : D’un point de vue technique, s’agissant de l’intégration européenne, la Serbie est en très bonne voie et avance rapidement. À l’heure actuelle, ce qui empêche la Serbie d’avancer plus rapidement relève des enjeux politiques. En terme de capacités administratives, tout ce qui devait être mis en œuvre a été réalisé. Je suis très optimiste quant à l’avenir européen de la Serbie, car je pense qu’en 2012, elle aura assimilé la quasi-totalité de la législation européenne. CdS (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous