Novinite

Il y a cent ans, les guerres balkaniques : « la mégalomanie de l’idéal national » (2/2)

| |

En 1913, à la veille de la Première Guerre mondiale, alors que pogroms et nettoyage ethniques se succèdent dans les Balkans, un rapport de Fondation Carnegie met en garde contre le spectre de « la guerre d’un peuple contre un autre ». Mais ce rapport sera ignoré. Entre les grandes puissances a déjà commencé une immense et tragique partie d’échecs dont les États des Balkans ne sont que des pions.

Retrouvez le premier volet : Il y a cent ans, les Guerres balkaniques : à l’assaut de l’Empire ottoman, « l’homme malade de l’Europe » (1/2) Par Ishaan Tharoor (Sur le front d’Andrinople. Getty Images) Au total, les Guerres balkaniques causèrent la mort de 200.000 soldats en moins d’un an, sans compter les innombrables civils massacrés lors des assauts contre les villes et les villages, ceux qui moururent de faim ou furent emportés par les maladies. Dans la foulée du conflit, les rapports effroyables se succédèrent au sujet des pogroms et des épisodes de nettoyage ethnique dans une partie du monde qui, en dépit de toutes les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous