Guerre en Bosnie : ces intellectuels qui ont agi au service du crime

| |

Predrag Matvejević, écrivain croate de Bosnie, s’insurge contre le rôle qu’ont joué certains intellectuels dans l’implosion de la Yougoslavie et les guerres qui ont suivi. Dans une tribune publiée par Le Corriere della Serra, il les accuse d’avoir usé de leur plume au service du crime alors que leur devoir était de condamner les méfaits de leur compatriotes et d’éveiller les consciences. Point de vue.

Par Predrag Matvejević Article paru initialement le 13 mai 2011 dans Le Corriere della Serra Sarajevo ne peut oublier facilement ses citoyens ébranlés par les grenades dans la rue Vaso Miskin, pendant qu’ils faisaient la queue pour un morceau de pain. Sarajevo ne peut pas oublier les morts du marché Markale, ces hommes et ces femmes qui allaient s’acheter un kilo de pommes de terre. Que de corps déchirés, réduits en morceaux, des hommes, des femmes, morts sur place. Ceux-là même que l’on cherchait à transporter vers des hôpitaux, déjà pleins de blessés. Sarajevo ne peut oublier ses blessures et les flaques de sang sur les trottoirs, les cris de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous