IWPR

Guerre, crimes et vidéos

| |

Depuis le début du mois d’août, une série de cassettes vidéo montrent les horribles crimes de guerre perpétrés en 1995 contre des Serbes en Croatie et en Bosnie-Herzégovine, dans le cadre de l’opération « Tempête ». Le général bosniaque Atif Dudakovic est particulièrement mis en cause. Pourquoi la diffusion de ces documents sur les chaînes nationales intervient-elle aujourd’hui ? S’agit-il d’une stratégie concertée ? Est-ce le meilleur moyen de servir la justice ?

Par Merdijana Sadovic Si la plupart des analystes s’accordent à dire que la diffusion au grand jour de ces vidéos est positive, ils mettent cependant en garde les autorités locales, qui pourraient les utiliser à des fins politiques, en les manipulant pour ne montrer que ce qui leur conviendrait. Ce n’est pas par pure coïncidence que la première de cette série de vidéos a été diffusée en Serbie à l’occasion du onzième anniversaire de l’Opération Tempête, une opération de vaste envergure menée par l’armée croate et les forces des Musulmans de Bosnie pour reconquérir la Krajina tenue par les Serbes, en août 1995. Cette initiative a été la plus réussie des (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous