Albanie : l’histoire cachée du rock sous la dictature communiste

| |

La parenthèse rock n’aura pas duré longtemps dans l’Albanie d’Enver Hoxha, moins de cinq ans, au tournant des années 1960-70. Juste le temps d’une courte période de détente. Les groupes s’appelaient alors The Motives, Rock N’ Roll ou Matura 72. Découvrez leurs aventures, brutalement écourtées début 1973 après la purge imposée par le pouvoir communiste.

Par Aida Karanxha (Avec Panorama) - Une batterie, deux guitares et beaucoup de passion. Dans l’Albanie communiste, la recette était la même pour les jeunes qui rêvaient de ressembler aux Beatles. Malgré l’isolement imposé par le pouvoir d’Enver Hoxha, le rock était parvenu jusqu’aux oreilles de la jeunesse albanaise. Pendant qu’un léger vent de liberté commençait à souffler au tournant des années 1960-70, quelques rares groupes de pop et de rock se firent entendre dans le pays des aigles. 1969-1973, l’ouverture Cette micro-scène s’est développée entre 1969 et 1973, au moment où le mouvement d’émancipation grandissait au sein de la jeunesse (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous