Grèce : une ONG au coeur des réseaux de financement de Radovan Karadžić

| |

C’est un énorme scandale de détournement de fonds publics et de blanchiment d’argent, qui éclabousse directement le PaSok, le parti socialiste grec au pouvoir dans les années 2000. Au moins neuf millions d’euros ont été détournés par une ONG supposée se livrer à des activités de déminage en Bosnie-Herzégovine, avec la complicité active de fonctionnaires du ministère des Affaires étrangères... En réalité, les sommes auraient servi à alimenter les réseaux de soutien à Radovan Karadžić.

Par Takis Michas et Kostas Yannakidis Au bout de vingt mois d’enquête, la police grecque a annoncé la mise en examen de neuf personnes dans une affaire de fraude à grande échelle. Le Centre international de déminage, une ONG désormais fermée, est basée à Athènes, aurait touché des subventions du ministère des Affaires étrangères à hauteur de 8,9 millions d’euros. L’ONG travaillait pour le compte de l’ONU en Bosnie, au Liban et en Irak. L’argent reçu du ministère grec provenait de sommes communautaires versées à notre pays pour l’aide humanitaire entre 2000 et 2004. Les responsables de cette ONG, en lien avec des cadres du ministère des Affaires (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous