Expo : le Musée des relations brisées s’installe à Sarajevo

| |

Photos, poèmes d’amour, jouets en peluche, tasses, mais aussi prothèses en plastique, lingerie, ou encore, appareils ménagers... Les objets que nous gardons de quelqu’un sont « chargés » d’une mémoire émotive, et le Musée des relations rompues cherche à créer un espace de « mémoire sécurisée », de « souvenirs protégés » pour préserver l’héritage matériel et immatériel de nos relations rompues. Ce musée itinérant est déjà passé à Zagreb, Split et Ljubljana, il s’installe provisoirement à Sarajevo, et il existe aussi sur le Net.

Par Ursula Burger Oesch et Corinne Martin Tout a commencé avec quelques emails envoyés à un réseau d’amis et de connaissances, qui ont rapidement assuré les premières pièces de la collection du musée : photos, poèmes d’amour, jouets en peluche, tasses, mais aussi prothèses en plastique, lingerie, ou encore appareils ménagers. Partant de l’idée que les objets que nous gardons de quelqu’un sont « chargés » d’une mémoire émotive, le Musée des relations rompues est un concept artistique qui nous permet de créer un espace de « mémoire sécurisée », de « souvenirs protégés » pour préserver l’héritage matériel et immatériel de nos relations rompues. Il (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous