Le Courrier des Balkans

Entre mémoire et justice, les passés contrastés des Balkans occidentaux

|

Comment un discours historique commun sur le passé - récente et plus ancien - des Balkans pourrait-il naître ? L’enjeu est crucial dans la (re)construction identitaire de tous les pays de la région. Entre la vérité de l’histoire et celle de la justice, comment dépasser le traumatisme des guerres ? L’analyse d’Arta Seiti.

Par Arta Seiti [1] Dubrovnik, 1991 « Qui a gagné la guerre ? ». C’est une question récurrente, qu’un journaliste d’Arte posait encore récemment aux dirigeants des différentes « entités » de Bosnie-Herzégovine et aux parents des victimes du génocide de Srebrenica. Et nous voici exposés à tous les facteurs explicatifs multiples qui fondent tant la perception de la guerre, que de l’unité nationale ou de l’Autre aussi proche.... Retrouvez notre cahier : Batailles de l’histoire dans les Balkans Un cahier de 112 pages, 8 euros Certaines voix surgissent et semblent réclamer justice : « personne », « les primitifs ». D’autres (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous