Moldavie : l’alcoolisme, entre convivialité, traditions et danger social

| |

La Moldavie est confrontée à un problème de santé majeur : l’alcoolisme. Dans ce pays de 3,6 millions d’habitants, connu pour sa production de vin et de « konjak », on recense officiellement près de 50 000 personnes qui en souffrent, mais les médecins jugent ce chiffre beaucoup trop optimiste. Entretien avec Mihail Oprea, le médecin en chef du dispensaire républicain de toxicologie.

Ziarul de Gardă (Z. G.) : Quelle est le niveau de gravité de l’alcoolisme en Moldavie ? Mihail Oprea (M. O.) : L’alcoolisme est un vrai problème. La Moldavie est le second pays où l’on consomme le plus d’alcool au monde. Officiellement, plus de 46 000 personnes souffrent d’alcoolisme et bénéficient d’un suivi médical, dont environ 15 % de femmes. Ces données ne représentent cependant que le nombre de personnes enregistrées dans notre service de toxicologie. Compte tenu du nombre important d’individus qui ne parviennent pas à reconnaître qu’ils souffrent de ce problème, les chiffres sont en réalité beaucoup plus inquiétants. Z. G. : Ce phénomène (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous