Le Courrier des Balkans

Elections en Roumanie : pas de sortie de crise en vue

| |

La coalition du Premier ministre Victor Ponta semble assurée d’une large victoire lors du scrutin législatif de dimanche, mais la crise politique que connaît la Roumanie ne sera pas réglée pour autant. Que fera le président Traian Băsescu, seul habilité à nommer ensuite le chef du gouvernement ? Va-t-il risquer le coup de force en nommant un de ses proches, reconduire à son poste son ennemi juré Victor Ponta, ou tenter de faire éclater la coalition gouvernementale ?

Par Matei Martin Fin de campagne électorale pour les législatives de dimanche, en Roumanie. 137 sénateurs et 315 députés seront élus par scrutin majoritaire, dans des collèges uninominaux. Les candidats affinent leurs derniers discours. Alors que les attaques s’aiguisent, la mobilisation politique des Roumains reste très faible. Retrouvez notre dossier : Législatives du 9 décembre en Roumanie : un scrutin de crise Une trentaine de partis et d’alliances participent au scrutin, mais très peu ont de réelles chances d’obtenir un siège au Parlement. La vraie bataille se joue entre l’Alliance Roumanie droite (ARD), dont le principal partenaire est (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous