Économie : « La Bosnie est devancée par le Bangladesh, le Lesotho ou l’Ouganda »

| |

« L’intégration européenne ? De quoi parlez-vous ? Nous sommes en pleine transition, vers l’Afrique »... Vjekoslav Domljan, ancien ambassadeur de Bosnie-Herzégovine au Canada et économiste de renom, ne mâche pas ses mots pour décrire la crise économique et politique dans laquelle se débat la Bosnie depuis des années. Les difficultés structurelles trouvent leurs racines dans la corruption du pouvoir tenu par les partis nationalistes. Interview sans compromis.

Propos recueillis par Andrea Luchetta Courrier de la Bosnie-Herzégovine (CdBiH) : Comment jugez-vous l’état de l’économie bosnienne ? Vjekoslav Domljan (VD) : Mauvais. La Bosnie se place au 113ème rang dans le Rapport sur la compétitivité dressé par le World Economic Forum. Nous sommes la lanterne rouge en Europe, devancés par des pays tels que le Bangladesh, le Lesotho et l’Ouganda. Cela fait déjà trois ans que nous ne cessons de perdre du terrain. CdBiH : La crise mondiale n’a certainement pas arrangé les choses... VD : Bien sûr que non. Le taux de chômage estimé a augmenté de 4% au cours de la dernière année, passant de 24% à 28%. Le niveau (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous