La langue et les dialectes, le serbe ou le mythe de la « pureté »

| |

Dans quelle région de Serbie parle-t-on le serbe le plus « pur » ? Quel est la « valeur » des dialectes du sud du pays ? La linguiste Tanja Petrović déconstruit le mythe de la « pureté » d’une langue, à l’encontre de ceux qui voudraient normaliser à outrance le langage. Entretien.

Propos recueillis par Marjana M. Stevanović « Les locuteurs des ’dialectes du sud’ sont l’incarnation d’une modernisation inachevée - ce sont des hommes qui ont un pied en ville, mais toujours l’autre au village. C’est pourquoi leur parler et leur comportement sont perçus comme caricaturaux, voire grotesques, et eux-mêmes comme des gens ridicules, peu éduqués, ayant des positions politiques et morales problématiques », constate Tanja Petrović, linguiste et anthropologue au Centre de recherches scientifiques de l’Académie des Sciences de Ljubljana. Elle explique comment et pourquoi nous associons toujours ces dialectes à des gens ayant un (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous