Réfugiés : la Grèce va scolariser les enfants bloqués dans les camps

| |

En ce mois d’octobre, le gouvernement grec lance des programmes pilotes pour scolariser les milliers d’enfants réfugiés, toujours bloqués dans les camps et les centres d’hébergement du pays. Cette initiative, soutenue par l’OIM, fait grincer quelques dents, mais les autorités rappellent que « l’éducation est un devoir et une obligation. »

Début septembre, le ministère de l’Éducation a annoncé des mesures pour faciliter l’accès à l’enseignement des enfants de réfugiés hébergés dans les camps et les centres d’accueil du pays. Le gouvernement considère l’éducation comme « un devoir et une obligation ». L’idée est, tout d’abord, de proposer l’après-midi des cours spéciaux à ces enfants, puis de les intégrer petit à petit aux classes existantes. Une décision qui fait grincer quelques dents. Certains parents d’élèves refusent en effet d’appliquer cette politique. Lors d’une réunion le 24 septembre dernier dans une école primaire d’Alexandria, une ville situé à l’ouest de Thessalonique, une majorité de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous