Courrier de la Serbie

Culture en Serbie : tout le monde claque la porte !

| |

Après les départs fracassants des directeurs du Théâtre national et de l’Orchestre philharmonique de Belgrade, c’est au tour du comité de direction du Musée national de claquer la porte. Le ministère de la Culture prétend ne pas être responsable des erreurs du gouvernement précédent. Quant à l’État, il affirme ne pas être capable de financer la rénovation du musée. L’État restera-t-il inactif, alors que la culture menace de tomber en ruines en Serbie ?

Par Jovana Papović Marica Šuput, directrice du comité de direction démissionnaire, regrette l’inexistence d’une constante dans la conduite de politiques culturelles en Serbie. En effet, c’est comme si chaque nouveau ministre s’attelait avant tout à contredire son prédécesseur et à rompre avec les réformes tout juste appliquées. Dans ce paysage, le patrimoine culturel et l’intérêt commun deviennent les victimes de conflits politiques. Comme le réclament depuis longtemps les acteurs culturels, des réformes dans ce secteur sont absolument indispensables. Chaque institution nécessite un système particulier qui répondra à ses problèmes, car (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous