Croatie : Tihomir Orešković, le Premier ministre « sorti du chapeau »

| |

Comment Tihomir « Tim » Orešković, homme d’affaire canadien d’origine croate, maîtrisant mal sa langue maternelle, a-t-il pu être chargé de former le futur gouvernement ? Portrait d’un parfait inconnu, qui aurait toutefois négocié « depuis six mois » avec le HDZ son entrée en politique.

Par Claire Vallet (Avec HRT, Vecernji List, Index.hr) — Quand les journalistes lui demandent pourquoi il a choisi de renoncer à un gros salaire et décidé de revenir en Croatie, Tihomir Orešković répond : « J’aime ma patrie et c’est un honneur pour moi d’aider mes concitoyens. J’ai touché de gros salaires, oui, mais cela fait déjà six mois que nous discutons de l’éventualité que je prenne le poste des Finances. Une autre porte vient de s’ouvrir et je suis honoré d’aider mon peuple. Je connais bien le monde extérieur à la Croatie ». Chimiste de formation, diplômé au Canada en finances et développement, l’ancien président du Conseil d’administration de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous