Croatie : que reste-t-il de l’identité yougoslave ?

| |

Une nouvelle réunion de l’espace yougoslave : voici la seule alternative à la crise actuelle et au nationalisme. Cette position défendue par l’historien Dragan Markovina aurait été inaudible en Croatie il y a quelques années encore. Mais, malgré la récente reprise en main du pays par la droite dure, les temps ont changé. Entretien.

Propos recueillis par Đorđe Matić En janvier 2016, l’historien et éditorialiste de Split, Dragan Markovina, a fait beaucoup de bruit dans les médias croates et bosniens. Il a ouvertement présenté à la télévision nationale croate l’idée et l’identité yougoslave comme un acquis historique positif. Une prise de position qui bouscule un des plus grands tabous de la société croate. Dragan Markovina vient de publier l’ouvrage « L’identité yougoslave après tout » (Jugoslavenstvo poslije svega) chez l’éditeur belgradois Most art. Une compilation d’essais et de portraits de personnalités qui ont pris la parole pour défendre l’idée de l’union des Slaves du (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous