Croatie : le népotisme a encore de beaux jours devant lui

| |

En Croatie, dans le recrutement du personnel, la corruption et le népotisme font toujours partie du quotidien. Certains emplois sont plus accessibles aux « cousins », « neveux » et autres « beaux-frères »... Et, faute de relations, c’est l’argent qui ouvre les portes aux jeunes diplômés.

Par Duje Kovačević Preuve de ce népotisme omniprésent, un sondage réalisé conjointement par l’Office des Nations-unies contre la drogue et le crime et par l’Institut d’économie de Zagreb. Selon cette enquête, « 70% des personnes interrogées ayant déposé leur candidature pour un emploi et ne l’ayant pas décroché estiment que quelqu’un d’autre l’a obtenu grâce à ses relations, au népotisme ou à la corruption (53%) ou en donnant de l’argent (17%). Seuls 16% des sondés pensent que l’emploi en question a été attribué à quelqu’un correspondant mieux à la description du poste ». Cette enquête date certes de 2011, mais l’opinion publique n’a pas changé d’avis (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous