Croatie : l’eau, un bien public très rentable pour le privé

| |

En Croatie, tout est affaire de gros sous. Même l’eau est exploitée au mépris de l’intérêt commun. Contre quelques concessions louées à l’État pour des bouchées de pain, les industriels de l’agro-alimentaire font de juteux profits grâce à l’eau minérale. Sans se préoccuper des normes environnementales.

Par Luka Resanović Le 5 décembre s’est tenue à Zagreb une rencontre intitulée « Qui profite de l’eau en Croatie » ? Cette dernière était organisée par les ONG Zelena Akcija (Action verte) et Prava na grad (Le droit à la ville), avec comme intervenants Tomislav Tomašević de l’Institut d’écologie politique, Lidija Runko Luttenberger du département polytechnique de la Faculté de lettres et sciences humaines de Rijeka, ainsi que le réalisateur Dario Juričan. Selon Tomislav Tomašević, 85% de la population croate bénéficie d’une eau respectant les normes sanitaires en vigueur et le pays se hisse même à la 12e position mondiale pour le nombre de litres (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous