h-alter

Croatie : l’agriculture est à l’agonie

| |

L’agriculture croate a déjà dû affronter plusieurs crises depuis vingt ans, mais la récente adhésion à l’UE et les politiques ultralibérales conduites par le gouvernement de Zagreb pourrait bien porter un coup fatal à cette activité.

Par Goran Đulić La sécurité qu’apportait le placement de produit sur les marchés d’exportation de l’ALECE [1] n’est plus à l’ordre du jour. Désormais, les agriculteurs croates sont à la merci de la compétition des marchés, obligés de se battre contre des adversaires beaucoup plus forts qu’eux, dans un match qui oppose des forces inégales. En plus des avantages technologiques et matériels, les adversaires des agriculteurs croates bénéficient d’une protection puissante qui s’appuie sur la politique du plus fort. Retrouvez notre dossier : 1er juillet 2013 : la Croatie, 28e membre de l’Union européenne Il n’y a qu’en Croatie où malgré le début des (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous