Le Courrier de la Serbie

Coupe Davis : la Serbie a rendez-vous avec l’histoire

| |

Pour la première fois de sa jeune histoire, la Serbie accueille la finale de la Coupe Davis de tennis. Avec à sa tête le héros national Nole, les Serbes espèrent remporter le saladier des Mousquetaires et rejoindre au palmarès la Croatie, victorieuse en 2005. Pourtant, derrière les exploits de quelques étoiles, la réalité du tennis en Serbie est moins réjouissante.

Par Loïc Trégourès Au bout d’une rue étroite, une banale maison, quelques voitures stationnées, un portail en bois qui grince et des volets d’un autre âge. Près de la porte, une plaque à peine lisible : Teniski Savez Srbije. Les tennismen serbes s’apprêtent à disputer un match pour devenir la meilleure nation de tennis du monde, et la fédération loge dans une petite maison réaménagée, avec des fils électriques qui pendent et huit bureaux, le nombre de salariés de la fédération. Oui, la fédération serbe de tennis se résume à huit employés, sans compter le président bénévole et ancienne légende Slobodan Živojinović qui, par son énergie, son autorité (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous