Monténégro : sous les affaires, les plages

| |

Les plages sont l’un des meilleurs business du Monténégro, mais tout le monde n’a pas droit à sa part du gâteau. Depuis 1992, l’entreprise publique Morsko dobro en gère les concessions dans l’opacité la plus totale. En moins d’un an, ses deux derniers directeurs ont dû démissionner pour des scandales de corruption.

Par Nela Lazarević L’entreprise publique Morsko dobro (Domaine maritime), créée en 1992, après la disparition de la Yougoslavie socialiste, gère près d’un tiers du territoire monténégrin (28,5%). Elle attribue au nom de six communes côtières les concessions sur les plages, les terrasses des cafés-restaurants et les installations temporaires. Morsko dobro doit théoriquement reverser la moitié des redevances qu’elle collecte aux communes et investir le reste dans les infrastructures côtières. Mais d’après les études menées par les ONG monténégrines, l’entreprise publique ne respecte que très partiellement ses obligations légales tandis que les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous