Législatives en Croatie : comment Zoran Milanović a détruit la gauche

| |

Annoncé favori des législatives anticipées, face à un HDZ ébranlé par la chute rapide de sa coalition clérico-nationaliste en juin, le SDP a pourtant été sèchement battu le 11 septembre. Dès l’annonce des résultats, Zoran Milanović a annoncé qu’il quittait la direction du parti. Après une décennie d’errements politiques, le réquisitoire accablant d’Index.

Par I. Ćimić Après quasiment dix ans à la tête du SDP, Zoran Milanović a décidé de se retirer après la claque reçue dimanche lors des législatives anticipées. Élu en juin 2007 pour succéder à Ivica Račan, il a réussi en dix ans à perdre les législatives face à Ivo Sanader, Tomislav Karamarko et maintenant Andrej Plenković. Zoran Milanović laisse un SDP que seul le HDZ considère encore comme un parti de gauche, par opportunisme électoral. Pour tous les autres, le SDP est devenu un parti clientéliste au centre de l’échiquier politique, et même par bien des aspects plus proche de la droite que du centre. Le style arrogant de Zoran Milanović, inspiré par (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous