Le Courrier de la Serbie

Carnaval en Serbie : Pokladi, fête de tous les excès

| |

Le 1er mars, à l’occasion de la fête des Pokladi, les habitants des villes et villages serbes se déguisent pour chanter et danser. Alors qu’à Rio de Janeiro, le mythique carnaval prend fin, en Serbie, les festivités commencent. Jour de tous les excès, le carnaval annonce un moment joyeux et réjouissant. Occasion de rejeter les acrimonies et d’évacuer les mauvaises passions, la célébration éveille une catharsis censée purifier l’âme. Dans le village de Kušiljevo, la journée fut riche en rebondissements.

Par Marko Tasić Au soir, l’intrigue se noue par les flambeaux et bûchers embrasés ça et là. Synonymes de purgation des péchés, ils signalent que les festivités s’acheminent vers leur fin. Les costumes et déguisements les plus osés y nourrissent la curiosité des villageois venus se réchauffer et se distraire autour d’un verre de rakija. Un mort-vivant à trois jambes, la hache à la main, claudique, tandis qu’un second figurant – Frankenstein, qui se promène équipé d’une tronçonneuse – sort d’un des trois cafés principaux où les parents partagent les plaisirs du spectacle avec leurs enfants. Intrigués, les habitants viennent apprécier les efforts (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous