Bulgarie : manifestations de peur et de haine contre les réfugiés

| |

En Bulgarie, les réfugiés ne sont pas bienvenus. Près de 15 000 d’entre eux sont arrivés dans le pays cette année. Or, un Bulgare sur deux les considère comme une menace et 5 % déclarent les « détester ». Un reportage de Stephan Ozsváth, correspondant d’ARD.

Par Stephan Ozsváth « Étrangers, dehors ! » scande la foule assemblée devant le centre de réfugiés de Harmanli. « Il faudrait au moins limiter leur nombre », se plaint une femme de Harmanli, et d’ajouter : « Ce sont presque tous de jeunes hommes. Notre ville est petite. Ils sont maintenant plus nombreux que nous ». Harmanli compte 10 000 habitants et 3 500 migrants. La plupart d’entre eux sont des Pakistanais et des Afghans. L’organisateur de la manifestation est le député européen Angel Djambaski, qui préconise la convocation d’un référendum pan-européen contre les étrangers. « Ils ne sont pas les bienvenus, car ils sont différents de nous (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous