Mladina

Bruit, fureur et ultra-libéralisme en Slovénie : les raisons de la colère

| |

Depuis la mi-novembre, la Slovénie, d’ordinaire si calme, fait face à un mouvement de protestation d’une ampleur sans équivalent depuis l’indépendance. En cause, la corruption des élites politiques et un virage vers l’ultralibéralisme qui ne passe plus. Alors que le miracle économique slovène semble avoir vécu, la population est bien décidée à ne rien lâcher. Quelle issue pour ce mouvement populaire ? L’édito de Mladina.

Par Borut Mekina Ils ont ignoré les pétitions. Ils ont ignoré les amendements. Ils ont ignoré les initiatives de référendums. Ils ont ignoré le peuple. Qu’est-ce que la violence ? Et qu’est-ce que la force ? La violence n’est rien d’autre que l’impuissance. La force est toujours la résultante de la coordination d’actes individuels. La résultante du dialogue, de l’argumentation et de la concorde. La violence éclate toujours quand la force est défaillante. La violence est individuelle, la force est collective. Les conséquences matérielles de la violence - les destructions matérielles, le sang, ou, comme le dit le premier flic de Slovénie, Vinko Gorenak, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous